Gestion financière

Point sur la situation des marchés et des FCPE au 08/04/2020 par Credit Mutuel Asset Management

Il y a maintenant plus de deux mois que l’épidémie de Covid-19 a commencé d’attirer l’attention du monde entier. Le mois de Mars a été marqué par une extension des cas faisant de l’Europe le centre de la pandémie avant que les USA ne soient maintenant dans une dynamique particulièrement préoccupante.

Les différentes mesures annoncées par les banques centrales et les politiques budgétaires des autorités ont eu pour effet de limiter la dynamique de baisse des marchés. Nous notons la reprise partielle des activités industrielles de la Chine qui apporte une dynamique optimiste.

Coté gestion diversifiée :

La propagation du virus à l’ensemble des économies développées fait basculer le monde dans un confinement généralisé et de nombreuses entreprises voient leurs perspectives à court terme se dégrader. Les derniers chiffres macro-économiques des PMI (Services et Manufacturiers) soulignent un environnement plus négatif qu’anticipé en début de crise.

Néanmoins, les interventions étatiques sans précédent ont ramené une certaine accalmie permettant à la réflexion de reprendre son leadership sur la panique des premières semaines de mars.

La volatilité étant toujours importante, nous conservons une grille d’allocation prudente et n’hésiterons pas encore à l’alléger en actifs risqués si nécessaire.
Nous sous-pondérons la zone américaine qui nous semble la plus vulnérable pour le mois à venir.

Dans ce contexte, notre approche stratégique basée sur la décorrélation naturelle des classes d’actifs joue son rôle sur l’ensemble des fonds de la gamme diversifiée (profilé, flexible).

Il est nécessaire de conserver l’ensemble des stratégies de couvertures dans un tel contexte, pour tenter de limiter les baisses de valeurs liquidatives des fonds.

  • Sur la valeur liquidative du 6 avril, CM-CIC Stratégie Flexigestion Patrimoine résiste, avec une baisse inférieure à 10 % depuis le début de l’année. Les fonds profilés oscillent selon leurs expositions aux actions et aux produits de taux eux entre -6,09 % (CM-CIC Stratégie Tempéré International) et -18,81 % (CM-CIC Stratégie Dynamique International), à mettre en perspective de baisses supérieures à 23 %* des indices CAC 40 ou Euro Stoxx 50®.

* Au 6 avril 2020, le CAC 40 est en recul de 25,76 % et l’Euro Stoxx 50® en recul de 23,70 %.

Sur les marchés actions :

Les moyens mises en œuvre par les banques centrales et les pays sont colossaux. Il reste à suivre l’exécution et le financement. Le marché action est un marché d’anticipation, il convient donc de l’envisager sur du long terme. Le sujet aujourd’hui n’est pas la forme de la reprise (en U, en V, en racine carrée) mais la reprise elle-même.

La puissance financière des états et des entreprises est essentielle. Elle est indispensable aujourd’hui pour la trésorerie et demain pour la capacité à rembourser la dette et à se développer.

Par ailleurs, un des aspects majeurs de la Finance Responsable qui est le partage de la valeur ajoutée, devrait se développer logiquement à tous les secteurs. Rembourser la dette sans appauvrir sera au centre du futur.

Le choix du marché sur les valeurs de croissance perdure, il est trop tôt pour s’inquiéter d’un risque systématique malgré la prime, mais la diversification et l’anticipation restent nécessaires.

Les entreprises manœuvrent actuellement pour une réduction des dividendes. En général, les dividendes ont un rendement moyen de 4,5 %. Nous devrions observer une baisse de ce rendement de l’ordre de 25 % à 33 %, généralement constatée en période de récession. Après cette décote, le rendement serait encore de 3,5 % ce qui constitue la moyenne des 5 dernières années.

Le stock picking actif constitue une évidence dans cette période et pour les années de faible croissance à venir. C’est un axe majeur pour la gestion. Des thématiques complémentaires sur les dividendes, l’ISR (CM CIC Objectif Environnement), l’ESG et les pays émergents viendront orienter les choix d’investissement.

Nous poursuivons les arbitrages dans les portefeuilles de façon très active tout en maintenant une exposition au marché prudente dans la sélection des titres. Nous ne rencontrons aucun problème de liquidité sur les valeurs.

  • Le FCPE CM-CIC Perspective Actions Europe a subi la contreperformance des marchés actions, avec un recul de 24,46 %. Les FCPE CM-CIC Perspective Or et Mat et CM-CIC Perspective Immo reculent respectivement de 15,29 % et 22,73 %. Malgré le caractère souvent plus volatile des marchés émergents, le FCPE CM-CIC Perspective Pays Emergents abandonne 16,75 %.

*chiffres au 06/04/2020

Sur les marchés obligataires :

Les mesures de soutien budgétaires des états et les injections de liquidités des banques centrales ont permis aux marchés obligataires de continuer à se stabiliser ces derniers jours. La baisse du nombre de nouveaux cas et de décès en Italie a également laissé entrevoir l’espoir d’une sortie progressive de confinement, ce qui a contribué à la baisse de l’aversion pour le risque des investisseurs et de la volatilité des actifs.

Les taux longs sont restés stables, le taux 10 ans allemand s’établissant actuellement autour de -0,40 %. Les primes de risques périphériques se sont légèrement retendues, compte tenu de la difficulté des états européens à trouver une solution budgétaire coordonnée pour faire face à la crise.

Les primes de risques des émetteurs privés se sont pour leur part stabilisées, en dépit d’une activité primaire obligataire massive, qui n’a que faiblement pesée sur les valorisations. En effet, les emprunteurs corporates de rang dit d’investissement sont venus emprunter plus de 40 milliards d’euros sur les marchés obligataires pendant les dix derniers jours de mars. Ces émissions ont été bien accueillies par les investisseurs obligataires et ont fait l’objet pour la plupart d’une forte demande. Dans les fonds, nous conservons nos expositions, et nous profitons des primes offertes sur le marché primaire pour participer à certaines émissions d’émetteurs crédit de belle qualité de secteurs défensifs.

  • La pression sur les taux induits par le plan de relance de la BCE impacte les FCPE obligataires. CM-CIC Perspective Obli CT A, CM-CIC Perspective Obli MT A, CM-CIC Perspective Obli LT A abandonnent entre 1,48 % et 2,47 %, en lien avec la sensibilité de leurs portefeuilles respectifs.

*chiffres au 06/04/2020

Achevé de rédiger par Crédit Mutuel Asset Management le 8 avril 2020

© 2020 - Crédit Mutuel Épargne Salariale

Investir dans un fonds peut présenter des risques, l’investisseur peut ne pas récupérer les sommes investies. Toute personne souhaitant investir doit se rapprocher de son conseiller financier qui l’aidera à évaluer les solutions d’investissement en adéquation avec ses objectifs, sa connaissance et son expérience des marchés financiers, son patrimoine et sa sensibilité au risque ; il lui présentera également les risques potentiels.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les portefeuilles des fonds sont susceptibles de modification à tout moment.
Les informations faisant référence à des instruments financiers contenues dans ce document ne constituent en aucune façon un conseil en investissement et leur consultation est effectuée sous votre entière responsabilité. Les DICI (Document d’Information Clé pour l’Investisseur), les processus de gestion et les prospectus des fonds sont disponibles sur le site internet creditmutuel-am.eu et peuvent être communiqués sur simple demande.
Les fonds gérés par Crédit Mutuel Asset Management ne peuvent être ni vendus, ni conseillés à l’achat, ni transférés, par quelque moyen que ce soit, aux États-Unis d’Amérique (y compris ses territoires et possessions), ni bénéficier directement ou indirectement à toutes « US Person », y compris toutes personnes, physiques ou morales, résidantes ou établies aux États-Unis.

Crédit Mutuel Asset Management, société de gestion d’actifs agréée par l’AMF sous le numéro GP 97-138. Société anonyme au capital de 3 871 680 euros.

L’indice Euro Stoxx 50®, ainsi que ses marques déposées, sont la propriété intellectuelle de STOXX Limited®, Zurich, Suisse (« STOXX® »), Deutsche Börse Group ou de leurs concédants, et sont utilisés sous licence. STOXX®, le Groupe Deutsche Börse ou leurs concédants, partenaires de recherches ou fournisseurs de données ne font la promotion, ne distribuent, ni ne soutiennent en aucune façon les fonds de Crédit Mutuel Asset Management, et ne fournissent aucune garantie, et déclinent à ce titre toute responsabilité (du fait d’une négligence ou autre), quant à toute erreur, omission ou interruption générale ou spécifique affectant l’indice ou ses données.